wonder-women-doc-little-girl-1024x576Plutôt que de parler de ce que fait l’Europe pour les femmes en cette journée internationale (des droits) des femmes, on a préféré vous parler de jeunes femmes qui font l’Europe dans huit domaines différents…

 

LES FEMMES SE MÊLENT DE MUSIQUE

 

Un festival de la scène musicale féminine indépendante. On aime. Surtout quand il vadrouille un peu partout en France (Ile-de-France, Grenoble, Clermont-Ferrand, Belfort, Tours, Lille, Toulouse, Poitiers, on en passe et des meilleures). Et surtout quand on peut y voir des artistes qui viennent d’un peu partout en Europe (Bulgarie comme DENA, de Suède comme Skator, de Turquie comme Kim Ki O, du Danemark comme Linkoban, du Royaume-Uni Liz Green ou encore d’Islande comme Olöf Arnalds… Pour n’en citer que quelqu’unes). Comment ? Vous n’êtes pas encore sur le site du Festival Les Femmes S’en Mêlent ?!

 

 

LES FEMMES SE MÊLENT DE POLITIQUE

 

Même en politique (oui, même en politique), il est possible de trouver des jeunes femmes… On pense à Amelia Andersdotter, eurodéputée du  Parti Pirate suédois (groupe des Verts/Alliance libre européenne) depuis décembre 2011 (elle avait alors 23 ans !) ou à Ska Keller (33 ans), toujours du même groupe politique, qui a été plébiscitée lors de la primaire organisée par le Parti Vert Européen pour mener la campagne pour la Commission européenne avec José Bové (le Parti Vert met systématiquement un binôme paritaire).
Une autre jeune femme a secoué le Parlement européen en amenant son bébé en plénière : Licia Ronzulli (députée italienne, membre du Parti Populaire Européen) entend ainsi défendre les droits des femmes et militer pour une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle (lire l’article de Slate).
Lesya Orobets est, elle, Ukrainienne, vous avez peut-être vu les photos de la plus jeune députée de la Rada, le Parlement ukrainien, vêtue d’un gilet pare-balle. Selon Libération, Lesya, membre de l’un des partis d’opposition à l’ancien président Ianoukovitch, a été l’une des 10 figures du mouvement de Maïdan.

 

 

LES FEMMES SE MÊLENT DE BANDE DESSINÉE

 

Quand Les Inrocks intitulent une chronique BD “Union européenne” on sourit… et on lit! Bien nous en a pris car c’est comme ça qu’on a découvert Echos, bouquin de bande-dessinée publié par les éditions l’Employé du moi regroupant des collaborations entre des jeunes auteures européennes (la Belge Noémie Marsily ; les Françaises Julie Delporte et Joanna Lorho ; l’Allemande Aisha Franz ; la Finlandaise Amanda Vähämäki et la Suédoise Joanna Hellgren) … Le résultat de cette collaboration est des plus harmonieux… l’Union européenne devrait en prendre de la graine?

 

 

LES FEMMES SE MÊLENT DE LITTÉRATURE

 

Sofi Oksanen est une écrivaine contemporaine finlandaise de 37 ans. Elle s’est fait connaître chez nous en 2003 avec son roman Les Vaches de Staline qui conte l’histoire d’une jeune fille souffrant de troubles des conduites alimentaires et parlant de l’image des femmes estoniennes immigrées en Finlande (sa mère était Estonienne).
En 2008 paraît Purge, le roman qui va la populariser dans son pays comme ailleurs en Europe (elle a remporté de nombreux prix, dont le Prix Fémina Etranger en France) pour ce roman dont la critique littéraire Marine Landrot a écrit : “Du stalinisme le plus étouffant au postcommunisme le plus avilissant, Purge plonge les mains dans le sang poisseux et glacial qui fut versé en Estonie[…]. Sofi Oksanen incise le temps, avance et recule à coups de canif dans l’Histoire. Si fleurie, aimante, protectrice – traduite avec un beau sens de la grâce et de la vigueur par Sébastien Cagnoli -, sa langue semble faite pour panser les plaies de générations entières. […] Purge décape, apaise et regénère.”

 

 

 LES FEMMES SE MÊLENT DE CINÉMA

 

 A 20 ans, l’actrice irlandaise Saoirse (prononcer « Seursheu ») Ronan a déjà tourné dans plus de 10 films et séries télé et est actuellement à l’affiche des cinémas français dans How I Live Now de Kevin Macdonald et The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson. A 13 ans, elle a été nominée aux Oscars nous apprend Cheek Magazine et on la verra au générique du premier film de Ryan Gosling l’année prochaine. On ne s’étonnerait pas d’entendre reparler de Saoirse dans les années qui viennent !

 

 

 LES FEMMES SE MÊLENT DE SPORT

 

Alors que les Jeux Olympiques de Sotchi se sont terminés, les Jeux Paralympiques se déroulent actuellement à Sotchi (enfin, s’il reste de la neige…). Sur le site officiel de l’événement, on retrouve un certain nombre d’athlètes à suivre, au rang desquels pas mal d’Européennes déjà médaillées comme l’Autrichienne Claudia Loesch (24 ans),  la Slovaque Henrieta Farkasova  (26 ans), la Française Marie Bochet (20 ans), la Britannique Kelly Gallagher (28 ans) ou l’Allemande Andrea Rothfuss (25 ans) .

 

 

LES FEMMES SE MÊLENT DEBUSINESS

 

L’industrie de la mode est un univers relativement clos et peu ouvert où les filles sont plutôt sur les podiums qu’aux manettes … Ça c’était avant Stella Jean, une créatrice italienne d’origine haïtienne, qui mixe les chemises bien coupée avec du wax bien coloré… et qui nous montre ainsi que non seulement les femmes aux manettes c’est bien mais que l’ouverture et la diversité culturelle c’est beau. #LaClasse
La crise sociale et économique qui frappe le continent européen affecte particulièrement les jeunes. Dans le même temps les jeunes, et notamment les jeunes femmes, sont de plus en plus nombreux à se lancer dans le secteur privé et entrepreneuriat comme le montre cet article sur des jeunes entrepreneurs irlandais (au rang desquels plusieurs jeunes femmes) ou celui-ci sur les start-ups en Lettonie qui nous parle de Alise Lezdina et Lote Plezere qui travaillent dans un incubateur de start-ups à Riga (TechHub).

 

 

LES FEMMES SE MÊLENT DE TECHNOLOGIE
we-are-all-wonderwoman-femmes-super-heros

 

Amy Mather a 14 ans et elle vient de remporter le “European Digital Girl of the Year 2013” que lui a remis la Vice-Présidente de la Commission européenne Neelie Kroes durant la conférence européenne ICT2013. Autoproclamée “Mini Girl Geek”, Amy n’est pas seulement fan de programmation informatique (ce qu’elle fait depuis qu’elle a 10 ans) mais elle s’implique pour apprendre aux enfants et aux jeunes, notamment les filles, à coder… Bref, elle a tout compris et elle a tout d’une grande ! #Clapclap

 

En somme, comme le disait la philosophe en herbe Riley, “Girls too are super heroes“. Et on n’oublie pas que l’Europe, comme les droits des femmes, c’est 24h/24, 7jours/7 et 365 jours par an (366 les années bissextiles) que c’est important, pas seulement le 25 mai ou le 8 mars !

 

 

 

Parce qu’elles font l’Europe

 

 

 

calFGFD

[shareaholic app=’share_buttons’ id=’5221517′]