bleuoutremerOn a parlé de l’Europe à Nantes, à Clermont-Ferrand, à Terrasson-la-Villedieu, à Lille, à Bordeaux

 

On a parlé de l’Europe Outre-Quiévrain (à maintes reprises), Outre-Rhin (musique allemagne), Outre-Oder (Pologne), Outre-Manche (sport UK)…

 

On n’a pas encore parlé de l’Europe dans les Outre-Mer… Plus pour longtemps !

 

 

 

Néanmoins, on ne va pas parler ici de l’ensemble des liens et politiques entre l’Union européenne et les Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM pour les intimes) ou les Régions Ultra Périphériques (RUP pour les intimes) mais comme c’est quand même fort intéressant, on vous encourage à jeter un coup d’œil ici . On va parler des Outre-Mer françaises et de ce qu’il s’y passe d’européen.

recolte_de_cannes_a_sucre

Si les Outre-Mer sont éloignées de plusieurs milliers de kilomètres de Bruxelles, les réglementations européennes s’y appliquent autant qu’en métropole… non sans débat, comme c’est le cas actuellement avec la perspective de libéralisation du marché du sucre ni sans difficulté comme c’est le cas en Guyane dans certains secteurs selon un rapport du Sénat (gestion des déchets, exploitation forestière…).

 

On peut aussi rappeler que le centre spatial guyanais, base de lancement de la famille de fusées européennes Ariane a été mis à disposition de l’Europe par la France il y a quelques temps déjà, en l’occurrence de lAgence spatiale européenne, fleuron de l’industrie européenne. Rien de moins.

Hip cirq europe

L’Europe se vit aussi culturellement dans les Outre-Mer, parce que les riches cultures de ces territoires irriguent la diversité culturelle européenne mais aussi parce que des projets transnationaux s’y aventurent, comme Hip Cirq Europ dont l’Artchipel (scène nationale de Guadeloupe) était partenaire. Et puis comme on a pas mal parlé street-art dans les cases du caleidoscool, on ne résiste pas à la tentation de signaler que le premier festival international de graffiti de Tahiti a eu lieu cette année  !

 

Évidemment dans les Outre-Mer on vote aussi ce week-end pour élire 3 eurodéputés. On se rencarde sur les candidats des 19 listes ici et on peut aussi lire cet article « A quoi servent les trois députés européens qui représentent les Outre-Mer ? »

 

Mais puisqu’on parle du contexte électoral, on a bien envie de citer l’immense poète (fondateur du mouvement littéraire de la négritude), homme politique (héraut de l’anticolonialisme) antillais, Aimé Césaire (disparu en 2008), qui publia Cahier d’un retour au pays natal en 1939. Dans cette œuvre, il écrit notamment les quelques lignes qui suivent et qui nous semblent dire beaucoup du contexte politique européen en cette veille d’élections…

 

Et dans cette ville inerte, cette foule criarde si étonnamment passée à côté de son cri comme cette ville à côté de son mouvement, de son sens, sans inquiétude, à côté de son vrai cri, le seul qu’on eût voulu l’entendre crier parce qu’on le sent sien lui seul ; parce qu’on le sent habiter en elle dans quelque refuge profond d’ombre et d’orgueil, dans cette ville inerte, cette foule à côté de son cri de faim, de misère, de révolte, de haine, cette foule si étrangement bavarde et muette.

 

A bon entendeur !

 

 

Pour en savoir plus…

 

► Vous pouvez jeter un œil à cette émission de France ô sur les relations entre les Outre-Mer et l’Europe
►  La couverture des élections européennes en Outre-Mer par la 1ère
► Si vous habitez à La Réunion, rendez-vous au Centre d’Information Europe Direct hébergé par le CRIJ  et vous pouvez rejoindre les nombreux clubs PEJ ! Lycée  Pierre Lagourgue à le Tamon, Lycée Jean Hinglo à Le Port, etc.

 

 

 

 

Parce que l’Europe ce n’est pas que Bruxelles (aussi formidable soit-elle).

 

 

 

calFGFD

[shareaholic app=’share_buttons’ id=’5221517′]