Parce qu’on réfléchit mieux le ventre plein (humhum), on vous propose un menu européen d’enfer pour le Jour J (Rassurez-vous, vous aurez 5 ans pour digérer !). Et comme on n’a pas eu assez de cases pour parler de tous les pays membres de l’UE, on vous fait un menu musical. Le concept : un plat = un morceau, chacun de pays différents… C’est chic et en plus c’est bon !

 

*
*          *

 

On commence sereinement – et sainement – notre repas avec une délicieuse et simple Shopska Salata de Bulgarie. Et comme accompagnement musical, on part en Slovaquie avec Purist (et en plus ils jouent au festival Europavox tout bientôt!) .

 

*
*          *

 

Comme on a commencé légèrement, on peut se faire plaisir sur le plat principal !
Alors, pour les bidochards d’entre vous, on suggère une paella espagnole (pas de découverte culinaire probablement mais qu’est-ce qu’est bon… on aurait tort de s’en priver !). Et pour les oreilles on recommande l’incontournable groupe tchèque Chinaski (et son morceau Hlavolam).
Pour les non-bidochards d’entre vous, on fait un tour au Luxembourg et on se prépare des Gromperekichelcher mat Bouneschlupp (tout simplement). Et pour ajouter un peu de légèreté à ce plat, on écoute la superbe chanson I Follow River de la suédoise Lykke Li.
NB : évidemment, vous pouvez écouter Lykke Li en mangeant de la paella et Chinaski en dégustant du Gromperekichelcher….

 

*
*          *

 

Bon et s’il vous reste une (petite) place pour le dessert, vous pouvez continuer la lecture (s’il ne vous en reste pas vous pouvez continuer aussi et vous verrez qu’il vous reste sûrement une minuscule place au fond à gauche de votre estomac).
Pour le dessert donc, on était un peu obligés de faire un tour en Autriche, la patrie du gâteau crémeux, la terre d’accueil des tartes sucrées, le paradis des pâtisseries… Et comme on a eu du mal à choisir, on n’a pas choisi ! Donc on suggère du Kaiserschmarren (dessert préféré de l’empereur François Josef de Habsbourg, le mari de Sissi, parait-il) et / ou une tarte Sacher (Sachertörte).
Et pour clôre ce repas et ce tour d’Europe on boucle la boucle musicale en vous recommandant, évidemment, cela!

 

 

dobrú chuť ! ¡ buen provecho ! guten Appetit!

 

 

 

Parce que l’Europe passe aussi par l’assiette!

 

 

 

calFGFD

[shareaholic app=’share_buttons’ id=’5221517′]