Le problème, à mon avis, c’est que l’Europe peut être tout aussi difficile à cerner pour des professeurs que pour des lycéens. L’incompréhension qu’ils en ont influence directement leurs élèves. C’est pourquoi il me semble nécessaire de s’intéresser aux équipes pédagogiques et de les sensibiliser à l’Europe dans la mesure où ce sont elles qui contribuent à la sensibilisation de leurs élèves.

Nicolas P. Professeur dans un lycée de Lens